L'Ambiguïté du Feu Orange ...

 

Bonjour à tous !!

 

~ La scène se passe à « Sallanches » par un bel après-midi d'été 2012 , à quelques dizaines de mètres d'un carrefour équipé de feux tricolores :

 

L'agent de Police : « Police Nationale ... Bonjour monsieur ... vous savez  pourquoi je vous arrête ... ? »
 

Votre serviteur : « Bonjour monsieur l'agent ... non ... je ne vois pas ...  pris d'une subite et irrépressible envie de parler à quelqu'un ... peut-être ? »
 

L'agent : « Ah ... Ah ... ! c'est hilarant ... monsieur  ... mais  je ne plaisante pas ... vous venez de « griller » le feu rouge .... !!!  (dit-il en pointant un doigt accusateur en direction de "l'objet" ) .

 

V. s . : « Non ... ? ... Vraiment  ... ou bien ... ? »
(Certes , je ne nie pas l'avoir peut-être abordé « un peu mûr » , mais ... Rouge ... Grrrrrrrrr !!! ... sûrement pas !!!)

 

Bref ... Au terme « d'héroïques » , mais néanmoins courtoises et respectueuses palabres , je repris la route avec un simple « rappel à la loi » !!

 

Bien ... jusque là ... rien de très « scientifique » à cette mésaventure ... n'est-ce pas ?

 

Pourtant , vous allez voir que sécurité routière et « Mécanique Newtonienne » peuvent s'accorder avec bonheur ...

 

Allez chers amis ! ... en voiture !!


                                                     Feux tricolore pirates 620x465

 

____________________________________________________________________________________

 

 

La durée du Feu Orange induit-elle obligatoirement le "Piège" du Feu Rouge ?

 

Lorsque vous arrivez à proximité d'un carrefour et que vous voyez le feu passer à l'orange , vous devez tenir compte de quatre paramètres primordiaux :

~ La vitesse à laquelle vous roulez ,

~ La distance qui vous sépare du feu ,

~ La distance nécessaire à l'arrêt complet de votre véhicule ,

~ Et enfin , votre temps de décision . (en pratique , toujours marqué par un temps d'hésitation entre l'option de l'accélération fulgurante et celle du violent freinage )

 

Afin de réviser quelques fondamentaux , je vous propose de commencer la démonstration par un cas théorique fictif .
 

Supposons que le feu Orange ne dure qu'une seconde et demie .

 

Quand vous roulez à 50 km/h , vous parcourez environ 14 mètres en une seconde et il vous faut 25 mètres pour vous arrêter .
 

Pour convertir les km/h en m/s , il faut diviser par 3,6 (50 : 3,6 = 13,88888888 ....= 13,9 m )

Pour obtenir la distance d'arrêt , il faut prendre le premier chiffre de la vitesse et le mettre au carré ( 5 x 5 = 25 ).

 

Donc , à 50 km/h , en une seconde et demie , vous parcourez : {14 + (14 : 2) = 14 + 7}  ou  14 x 1,5 = 21 mètres !
 

Sachant qu'il vous faut 25 mètres pour vous arrêter , si vous vous trouvez entre 20 et 24 mètres du feu , quelle que soit votre décision (passer le feu en conservant la même vitesse ou freiner), dans les deux cas , vous êtes « cuits » !!!

(Freiner serait d'ailleurs , dans ce cas précis , le pire des choix , puisqu'il vous ferait commettre 2 infractions : passer au rouge et vous arrêter au milieu du carrefour.)

                                                             Gendarme

 

Mais ... rassurez-vous chers conducteurs ... fort heureusement , dans la réalité , la durée réglementaire du feu Orange est de trois secondes en zone urbaine ! ( 5 secondes en zone extra-urbaine)

 

Bien ... Je vous propose donc de vérifier par les équations , le bien-fondé de cette durée de temps établie par les théoriciens de la sécurité routière !

 

Intéressons-nous d'abord au freinage :

Pour nous arrêter , il faut dissiper toute l'énergie cinétique du véhicule pour l'amener à une vitesse nulle .

Donc , si on applique une force de freinage F, la distance d'arrêt d sera telle que le travail de la force sur cette distance sera égal à l'énergie cinétique à dissiper:     Formule 1

 

 

Si on note : Formule1 1   la décélération du véhicule , on obtient : Formule2 1

 

Dans cette équation , nous retrouvons bien la notion que la distance de freinage est proportionnelle au carré de la vitesse !

Ne l'oubliez jamais lorsque vous devez freiner brusquement , car numériquement , la règle du « prendre le carré du chiffre des dizaines » correspond à un coefficient de décélération de 3,85 mètres / seconde au carré .
C'est à dire que vous subissez une force de 0,4 « g »  que votre ceinture ne manque pas « d'imprimer » sur votre torse !

 

Quand on roule à vitesse v , la distance parcourue pendant le temps t que dure le feu orange est tout simplement vt .

 

Donc , si on écrit : Formule3 1 

on peut se convaincre que si la distance parcourue pendant la durée du Feu Orange est inférieure à la distance de freinage , on peut effectivement tomber dans le "piège" du Feu Rouge" !!

 

Partant de ce constat , on peut donc définir l'équation idéale qui dans la pratique , nous évitera la perte intempestive de nos précieux points de permis !

 

Formule4 1  A 50 km/h (soit  14m/s) , on trouve : 1.8 seconde !

 

La durée réglementaire de 3 secondes est de ce fait  largement suffisante !

 

Nous pouvons donc nous fendre d'une petite génuflexion pour remercier le grand « Newton » et accessoirement , les théoriciens de la sécurité routière !!

 

Les « accros » de mécanique Newtonienne me pardonneront de ne pas avoir décomposé la distance d'arrêt , d'une part en distance de freinage proprement dite (proportionnelle au carré de la vitesse ) et d'autre part en une distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur (proportionnelle à la vitesse) ….

 

 

_________________________________________________________________

 

Bien …. maintenant que nous sommes scientifiquement convaincus qu'il est impossible de se faire piéger par un feu rouge , intéressons-nous un peu à la législation concernant le feu orange !

 

Que dit la loi à ce sujet ?

Hé bien , d'après l'article R 412-31 , livre IV du code de la route , il apparaît que le feu orange est soumis à la même obligation d'arrêt que le feu rouge !

 

En fouillant un peu , on apprend qu'il peut cependant y avoir une certaine tolérance de franchissement dans le cas où le conducteur ne pourrait pas stopper son véhicule dans des conditions suffisantes de sécurité !

 

Ces conditions de sécurité n'étant pas clairement détaillées , cette disposition reste donc très aléatoire !

Ce qui revient à dire que la sanction dépend uniquement de l'interprétation arbitraire qui en est faite par les représentants des forces de l'ordre !

 

Alors , chers amis ...., dans ce cas précis , n'attendez pas de moi que je vous appelle à la désobéissance civile !

 

Je vous conseille même vivement de respecter scrupuleusement la prescription du fameux article R412-31 , car statistiquement parlant , soyez convaincus que vous n'aurez sans doute pas toujours la chance d'être arrêtés par des agents sensibles à la douce musique de la « Mécanique Newtonienne » !!

 

Bonne route quand même !!

 

 

 

Pour aller un peu plus loin ...

 

Si vous rouliez à 60 000 km/s en vous approchant d'un Feu Rouge ...

Vous le verriez ... VERT !!
(par l'efficience  d'une des conséquences de l'Effet DOPPLER)
 

 

 

 

Philippe  CLEMENT - BEAL

Chamonix le 22 Janvier 2016

 

 

________________________________________________________

 

Si vous souhaitez laisser un commentaire , entrez simplement un nom , un prénom ou un pseudo !

Inutile de noter votre adresse mail !

Merci !

Commentaires (6)

Marie-Hélène
  • 1. Marie-Hélène | 25/01/2016
Bonsoir Philippe ,
En vous lisant , je regrette d'avoir dans ma jeunesse fait l'impasse sur les lois de Newton .
Il y a quelques jours à Annecy , 35 euros pour être passée à l'orange !
N'auriez-vous pas en réserve quelques secrètes équations permettant d'éviter le "piège" du feu orange ?
Bien à vous .
M-H
ph-clement-beal
  • 2. ph-clement-beal (site web) | 27/01/2016
Très chère amie ,
Nous sommes vous et moi , à l'âge où nos "neurones routiers" ne sont plus au maximum de leurs capacités , ceci dit sans vous offenser , bien entendu !
Bien qu'il ne soit jamais trop tard pour se replonger dans les merveilles de la mécanique Newtoniènne , je pense néanmoins qu'il serait beaucoup plus sage de votre part d'adopter mes désormais définitives pratiques de déplacements : Engagez un chauffeur ou prenez un taxi !

A très bientôt !
Philippe
bouillot daniel
  • 3. bouillot daniel | 12/02/2017
Bonjour Philippe.

J'avais déjà relevé l'impossibilité d'être sûr de ne pas s'engager au faux orange.

Mais j'avais suggéré uns solution simple et radicale !
Vous arrivez à un feux vert, à plus de 5 kmh.
Ignorant la durée qu'il vous reste avant que l'orange ne soit activé, vous vous arrêtez et attendez le passage de l'orange et du rouge !
Ainsi, repartant au début du feux vert, vous êtes sûrs de ne pas commettre d'infraction !

Plus sérieusement, mais cela semble échapper aux spécialistes de la circulation, il suffirait que le feux vert clignota trois ou quatre secondes avant le passage à l'orange.....

Amitiés
ph-clement-beal
  • 4. ph-clement-beal (site web) | 17/02/2017
Bonjour Daniel !
Vous avez raison , il y aurait sans doute quelques possibilités d'améliorer ces dispositifs (clignotements , comme vous le préconisez ou décompte de temps affiché sur un petit écran ) afin de les rendre plus fonctionnels et plus sécuritaires !
Techniquement parlant , cela ne poserait aucun problème de conception et de mise en œuvre , mais ... "fiscalement" parlant , c'est une autre histoire ... car cela priverait l'état d'une manne contraventionnelle non négligeable ! Et ça , c'est une éventualité non envisageable pour les "autorités compétentes" !
Amitiés .
Philippe .
specadieta.com
  • 5. specadieta.com (site web) | 05/01/2018
I'm impressed, I have to admit. Rarely do I come across a
blog that's equally educative and entertaining, and without a doubt,
you have hit the nail on the head. The problem is something which not enough people are speaking intelligently about.
Now i'm very happy that I stumbled across this in my search for something regarding this.
Lab Manual Ap Biology Essays
  • 6. Lab Manual Ap Biology Essays (site web) | 26/03/2018
This is very fascinating, You're a very skilled blogger.
I've joined your rss feed and look ahead to looking
for more of your fantastic post. Additionally, I've shared your web
site in my social networks

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau